uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

L’Oreille de Denys

 

Éditions Rhubarbe - Collection Être au monde - 268 pages

- 125 x 200 - 13 euros - ISBN : 9-782916-597140

 

C’est un petit éditeur installé à Auxerre… mais qui joue dans la cour des grands. Les Éditions Rhubarbe ont pris l’habitude de publier des romans hétéroclites, inclassables autant qu’étranges, mais qui laissent des traces. Et le dernier roman de Renaud Marhic, L’Oreille de Denys, est de ceux-là. Attention, âme sensible et effarouchée s’abstenir, dès les premiers mots, voilà un style qui décoiffe. Renaud Marhic a écrit pour Charlie Hebdo, il en a gardé certains tics d’écriture. Des phrases brèves, sans verbe. Des images qui font mouche, à la fois baroques et quotidiennes. Des jeux de mots à l’emporte pièce et une façon haletante – et pas toujours simple à suivre – de conter l’histoire la plus simple. […] Il faut plonger dans les 250 pages de ce roman pas ordinaire, et les rêves quelque peu morbides de son auteur. Et suivre ses digressions, volontaires bien sûr, et bien pratiques quand il s’agit de stigmatiser notre époque et ses errances. Il y a quelque chose de pourri en ce royaume, et Renaud Marhic le dénonce avec force… et jouissance.

J. Rémy – Le Bien Public

 

Un de ces styles qui donne envie d’écrire […]. Un constat amer : des gosses paumés aux cervelles farcies de vent, en proie aux menteurs qu’ils soient médiatiques, christiques ou thérapeutiques, charlatans auto-convaincus de leurs bienfaits… on retrouve là le combat de Renaud Marhic journaliste. L’Oreille de Denys se termine en cours magistral salvateur. Un hymne à l'esprit des Lumières. Une bouée de sauvetage - comme le sont toujours les bons livres - à laquelle il est bon de s’accrocher.

Emeric Cloche – DJ Duclock


Publicité et marques internationales constituent l’unique culture d’une part de la population, dont le langage se limite au vocabulaire des messages SMS, et qui se laisse émouvoir par n’importe quelle ineptie vue à la télé. Dans ces conditions, avec le soutien de certains psys autoproclamés, il est facile de fabriquer de nouveaux mythes, bien entendu lucratifs. Voilà la philosophie de ce roman. Renaud Marhic est un de ces inclassables qui, refusant la narration linéaire, n’oublient toutefois pas de raconter une vraie histoire afin d’illustrer leur propos. S’il ne s’agit pas exactement d’un suspense, on l’aura compris, le récit reste diablement vivant. […] L’observation du monde actuel amène une délicieuse tonalité caustique. Véritablement original.

Claude Le Nocher rayonpolar.com

 

“[…] l’auteur brestois s’engage dans un nouveau registre, celui de la dénonciation d’une société de communication qui cultive la pauvreté du langage d’une génération nourrie de reality-show. C’est haletant, féroce et dérangeant, y compris dans le style escamoté de la narration.

Sillage

 

Où il ne sera pas question de la seule "Oreille de Denys", mais également de celle de Renaud Marhic, de celle qu’il prête aux messages de notre époque (des plus flagrants aux plus insidieux). […] Il écoute, décrypte, démine, retranscrit… en un verbe comme en cent : il écrit […]. Évoquer la prose de Marhic, c’est parler d’une littérature contemporaine et adulte (ce qui ne l’empêche nullement d’être hantée), montrer qu’un style des plus travaillé peut être le meilleur outil de discernement, et non une technique d’enfumage. Marhic, s’il arrache de nombreux masques, ne théorieducomplote pas le moins du monde, il a trouvé quelque chose de plus pertinent à faire : établir un état des lieux le plus précis possible (faisant donc appel aux ressorts les plus poétiques de la langue) du théâtre des manipulations en cours. […] S’il est exact que l’on mesure l’importance d’une œuvre littéraire par le nombre d’ouvrages qu’elle annule, s’il est vrai que l’on reconnaît un écrivain au nombre d’ennemis qu’il ne craint pas de se faire, le doute n’est plus permis concernant L’Oreille de Denys et Renaud Marhic. Lecteur, tu auras été averti.

Frédérick Houdaer Branloire pérenne

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

Renaud Marhic sort des sentiers battus avec son écriture, ses ellipses, son festival de démonstrations. Un clou enfoncé à chaque chapitre. Tac. Tac. Tac. […] Hilarant et grinçant, le roman apporte un œil rare sur notre environnement. On se prendra d’ailleurs à reluquer toutes les cafétérias de France en se demandant si le type solitaire là-bas, en observation de ses congénères, n’est pas Renaud Marhic.

Pol’Art Noir

 

Et une mention spéciale pour Renaud Marhic et son roman L’Oreille de Denys […] C’est vivant, varié, comique et l’écriture très personnelle et résolument moderne de Marhic apporte une touche toute particulière à ce roman de 250 pages.

Microbe

 

 

À propos de L’Oreille de Denys :

 

Duclock - réservoir culturel

Branloire pérenne

rayonpolar.com

Pol'Art Noir

Le choix des libraires

Éditions Rhubarbe

 

 

Disponible à :

 

 

Fnac.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

[…]

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

 

uN pEu déCaLé...

rEnaUd mArHic

éCriVAIN

 

 

 

© Renaud Marhic 1997-2012

Webmaster : B. Le Gnome